Conseils et Techniques de couture

Les secrets pour réussir l’ourlet de sa robe : conseils et techniques d’une couturière

Tout le monde a déjà été confronté à cette situation : votre robe préférée est trop longue ou vous avez besoin de faire un nouvel ourlet après avoir raccourci la robe. La solution ? Réaliser soi-même un ourlet parfait grâce à quelques astuces de couture. Dans cet article, je vais partager avec vous mes conseils et techniques de couturière pour réussir l’ourlet de votre robe.

Choisir la bonne méthode selon la matière de la robe

Avant de commencer, il est essentiel de bien choisir la technique d’ourlet adaptée à la matière de votre robe. Voici quelques suggestions :

  • Tissus fins : Pour les robes en mousseline, en soie ou en satin, préférez un ourlet roulotté réalisé à la main ou à la machine.
  • Tissus moyens : Je conseille un ourlet simple pour les tissus comme le coton, la viscose ou le lin. Pensez également au point invisible à la main ou à la machine pour un rendu plus discret.
  • Tissus épais : Les robes en jean, velours ou lainage nécessitent souvent un ourlet double, renforcé par des points arrière ou un surjet.

Faites attention à ne pas utiliser une technique trop complexe pour votre niveau de couture et n’hésitez pas à demander de l’aide autour de vous si besoin.

Prendre les mesures et épingler l’ourlet

Une fois la technique choisie, il est temps de passer à l’étape suivante : prendre les mesures. Rien de plus frustrant que de réaliser un ourlet trop court ou trop long ! Voici quelques étapes pour bien mesurer votre robe :

  1. Mettez la robe et positionnez-vous debout face à un miroir.
  2. Marquez avec des épingles à nourrice la ligne d’ourlet souhaitée sur toute la largeur de la robe.
  3. Retirez délicatement la robe en évitant de bouger les épingles.
  4. À l’aide d’un mètre ruban, mesurez la distance entre le bord inférieur de la robe et la ligne d’épingles. Notez cette mesure pour vous en souvenir.

Pendant l’épinglage, veillez également à respecter la forme initiale de la robe et ses courbes afin d’éviter un résultat disgracieux.

Couper et préparer l’ourlet

Maintenant que votre robe est bien épinglée, découpez ensuite l’excédent de tissu en prenant soin de laisser une marge suffisante pour l’ourlet (généralement entre 1,5 et 3 cm). N’hésitez pas à utiliser des ciseaux spécifiques pour les tissus afin d’éviter les accrocs et les fils qui dépassent.

Repasser et épingler l’ourlet avant couture

Une fois la coupe réalisée, faites un premier pli de l’ourlet en marquant bien le pli à l’aide d’un fer à repasser (attention à choisir la bonne température selon la matière). Épinglez ensuite votre ourlet à intervalles réguliers pour le maintenir en place pendant la couture.

Coudre l’ourlet : les points clés

Nous y sommes ! Passons maintenant à la couture. Voici quelques astuces pour réussir votre ourlet :

  • Commencez par des points d’arrêt : Avant de coudre, je vous conseille de réaliser quelques petits points avant ou arrière sur le bord de votre ourlet pour éviter que votre fil ne ressorte pendant la couture.
  • Choisissez le bon fil : Utilisez un fil assorti à la couleur de votre robe et adapté à la matière (coton, synthétique…).
  • Maintenez une tension constante sur le fil : Une couture réussie passe aussi par une tension maîtrisée du fil pendant toute la durée du travail.
  • Vérifiez régulièrement l’alignement : N’hésitez pas à arrêter votre machine à coudre et à vérifier que votre ourlet est toujours bien aligné avec le bord initial de la robe.

Enfin, n’oubliez pas de retirer les épingles au fur et à mesure de votre avancée lors de la couture pour éviter de les oublier et de les laisser coincées dans l’ourlet.

Astuces pour une couture invisible

Si vous souhaitez un ourlet discret, optez pour le point invisible à la main ou à la machine. Celui-ci permettra de cacher les points de couture sur l’endroit de la robe en passant entre les différents plis de l’ourlet.

Pensez au repassage final

Après avoir réalisé votre ourlet, je vous encourage à donner un dernier coup de fer à repasser afin de bien fixer celui-ci et d’éliminer les éventuelles marques de pli causées par l’épinglage. Cette étape est surtout importante pour les tissus fins qui ont tendance à se froisser rapidement.

Et voilà ! Vous avez réussi l’ourlet de votre robe grâce aux conseils d’une couturière expérimentée. À vous maintenant de pratiquer régulièrement pour maîtriser ces techniques et obtenir un résultat toujours plus soigné !

A propos de l'auteur

To top